Le Niger lance un plan de 653 millions de dollars sur 10 ans pour doper la production rizicole

Le Niger lance un plan de 653 millions de dollars sur 10 ans pour doper la production rizicole

Au Niger, l’exécutif a lancé ce mardi 13 septembre, une nouvelle feuille de route pour le développement de la filière du riz, rapporte l’Office national d’édition et de presse (ONEP). D’un coût total de 426 milliards de francs CFA (653 millions $), cette « Stratégie nationale de développement de la riziculture (SNDR) » sera mise en œuvre sur une période de 10 ans.

Selon Alambedji Issa, ministre de l’Agriculture, l’initiative permettra de faire passer le niveau de la production locale de riz paddy à plus de 1,4 million de tonnes à terme contre une récolte de 127 861 tonnes réalisée en 2021. Elle devrait en outre contribuer à faire grimper l’offre locale de riz usiné à 947 000 tonnes contre un niveau actuel de 83 100 tonnes.

Dans le cadre de cette ambition, la SNDR s’articulera autour de plusieurs axes dont la modernisation de la production, la promotion de la transformation, l’amélioration de l’environnement institutionnel et le renforcement des capacités techniques et organisationnelles des acteurs de la filière.

Selon M. Issa, les interventions sur le terrain concerneront prioritairement la hausse des superficies emblavées, l’amélioration de l’accès aux intrants (semences, engrais et produits phytosanitaires), une meilleure gestion des ressources en eau ou encore la mécanisation et le renforcement de l’accès au financement.

Globalement, les autorités tablent sur une couverture de 100 % des besoins de consommation du pays qui avoisinent actuellement les 500 000 tonnes de riz blanc à l’horizon 2030. En ce qui concerne les retombées socio-économiques, il est attendu la création d’environ 420 000 nouveaux emplois et l’installation de plus de 2 000 unités de transformation.

Au Niger, la riziculture est principalement pratiquée dans la vallée du fleuve Niger au niveau des départements de Tillabéry et de Dosso. Le secteur fournit des moyens de subsistance à plus de 2,3 millions de personnes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *